Ferring s’est établi en Belgique en 1985.
    Depuis, nous aidons les patients et les médecins à résoudre les problèmes liés :

    • à la fertilité et à l’accouchement (gynécologie) ; 
    • aux voies urinaires et aux organes sexuels (urologie) ; 
    • au système digestif et intestinal (gastro-entérologie) ; 
    • au système hormonal (endocrinologie (pédiatrique)) ; 
    • au système sanguin (hématologie).

     

    Les médecins et les pharmaciens font appel à nous pour répondre aux questions spécifiques des patients. Ces questions concernent souvent des maladies rares. Les produits de Ferring les aident à poser un diagnostic et à traiter l’affection.

    Le siège principal de Ferring Belgique se situe à Alost, où une équipe de collaborateurs enthousiastes et hautement qualifiés donne vie à la philosophie de l’entreprise : «Les gens qui comptent avant tout».

    Chaque service (du département de recherche au département commercial) travaille en étroite collaboration avec les autres. Chacun reste ainsi informé des derniers développements. Nous nous profilons dès lors comme un interlocuteur de choix pour toutes les parties prenantes : les patients, les médecins, les professionnels de la santé et les pouvoirs publics.

    Une coopération avec d’autres associations est variée par nature, comporte un éventail d’activités constructives et est toujours basée sur l’indépendance et le respect mutuel. L’apport d’une contribution financière ne constitue donc que l’un des aspects de ce contenu. L’industrie et les professionnels du secteur de la santé accordent beaucoup d’importance à la transparence, en ce compris concernant leurs propres relations. Ces relations sont déjà régulées par la législation et par différents codes de déontologie. Cependant, pour aller vers une plus grande transparence de ces interactions, une plateforme transparence centrale, commune et accessible au public, appelée “betransparent.be”, a été développée en 2015 par l’industrie en étroite collaboration avec plusieurs associations de professionnels du secteur de la santé. La plateforme a pour objet de promouvoir la transparence des relations entre l’industrie et les professionnels et organisations du secteur de la santé, en répertoriant des rémunérations entre ces parties. Pour aller vers une plus grande transparence, la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé Publique, Maggie De Block, a donné une base légale à l’obligation de transparence dans le Sunshine Act belge. L’obligation de transparence légale impose aux entreprises pharmaceutiques et de dispositifs médicaux, tant belges qu’étrangères, de documenter et rendre annuellement publiques sur la plateforme “betransparent.be” les primes et avantages qu’elles octroient à partir du 1er janvier 2017 directement ou indirectement aux professionnels du secteur de la santé, organisations du secteur de la santé ou organisations de patients.