1950, Malmö (Suède). Le docteur Frederik Paulsen loue deux pièces pour y fonder le Nordiska Hormon Laboratoriet, qu’il rebaptise Ferring quatre ans plus tard, en hommage à ses parents qui vivaient sur l’île de Föhr, dont les habitants s’appellent les Ferrings.  

    L’entreprise joue d’emblée un rôle de pionnière dans le développement de produits pharmaceutiques à base d’hormones peptidiques produites par l’hypophyse. Le docteur Paulsen est alors convaincu que ces nouveaux composés chimiques sont très prometteurs pour le traitement de maladies mortelles. 

    L’histoire lui donnera raison un demi-siècle plus tard : les peptides de Ferring combattent aujourd’hui des maladies, tant rares que fréquentes, partout dans le monde.